Comment participer à un marathon dans la vallée de la Mort, États-Unis, et survivre ?


Indomptable, impitoyable, incontestablement difficile… Le marathon de la vallée de la Mort, également connu sous le nom de Badwater 135, est une course d’endurance qui met à l’épreuve même les athlètes les plus aguerris. C’est un véritable test de volonté, de force et de détermination qui attire les coureurs du monde entier. Mais alors, comment participer à ce marathon et surtout, comment en sortir vivant ?

La préparation pour la course la plus difficile au monde

Comme vous pouvez l’imaginer, la préparation pour une course comme le Badwater est extrêmement rigoureuse. Vous ne pouvez pas simplement vous lever un matin et décider de faire un marathon de 217 kilomètres dans l’un des endroits les plus chauds de la planète. Cela nécessite des mois, voire des années, de préparation intense.

La première étape pour participer à ce marathon est de se familiariser avec les conditions de course. Le Badwater se déroule dans la vallée de la Mort, un lieu connu pour être l’un des plus chauds et des plus arides des États-Unis. Les températures peuvent atteindre 50°C pendant la journée, ce qui amplifie l’importance de la gestions de l’eau et de la chaleur.

L’inscription à la course de la vallée de la Mort

Pour participer à la course Badwater, il est nécessaire d’avoir une certaine expérience en matière de course d’endurance. Les organisateurs exigent la preuve de participation à d’autres courses de longue distance, comme des ultramarathons, et un examen médical complet pour s’assurer que vous êtes physiquement apte à affronter les conditions difficiles.

Pour les coureurs qui n’ont pas d’expérience en matière d’ultramarathon, il est recommandé de commencer par des courses plus courtes et de progresser graduellement jusqu’à atteindre l’objectif du Badwater. Des courses comme le marathon de Paris ou le marathon de New York sont de bonnes options pour commencer.

Les défis de la course

Le parcours de la Badwater 135 est un véritable défi. Il s’étend sur 217 kilomètres à travers la vallée de la Mort, depuis Badwater Basin, le point le plus bas des États-Unis à -85 mètres sous le niveau de la mer, jusqu’au mont Whitney, le point le plus haut de la côte ouest des États-Unis à plus de 4000 mètres d’altitude.

Les coureurs doivent affronter la chaleur, le dénivelé, la distance et l’altitude. La gestion de l’eau est un aspect crucial de cette course. Chaque coureur doit porter une quantité d’eau suffisante pour survivre dans le désert, et les points d’eau le long du parcours sont rares.

Soutien et accompagnement lors de la course

Participer au Badwater est une expérience incroyable, mais elle ne se fait pas sans aide. Les coureurs sont accompagnés tout au long de la course par une équipe de soutien qui les aide à gérer l’hydratation, la nutrition et le moral.

Ces équipes de soutien jouent un rôle crucial et sont souvent composées de membres de la famille, d’amis ou de coachs sportifs. Ils suivent les coureurs dans des véhicules, leur fournissant eau, nourriture et encouragements tout au long de la route.

Le retour à la vie normale après la course

Après avoir terminé la Badwater 135, le retour à la vie normale peut être un véritable défi. Les coureurs ont besoin de temps pour se remettre physiquement et mentalement de la course. Il est important de prendre le temps de se reposer, de manger correctement et de se réhydrater.

Participer à la Badwater n’est pas une mince affaire. C’est une course qui demande un engagement total et qui met à l’épreuve même les athlètes les plus aguerris. Mais avec la bonne préparation, le soutien adéquat et une détermination sans faille, il est possible de participer à ce marathon et de survivre. Alors, êtes-vous prêts à relever le défi ?

La diversité des participants

La diversité des participants au Badwater est une source d’inspiration. Les coureurs viennent des quatre coins du monde, chacun avec ses propres motivations et défis. Certains sont des athlètes professionnels, d’autres sont des amateurs passionnés.

Le Badwater Ultramarathon attire également une diversité de personnalités célèbres. L’acteur Tom Hanks, par exemple, a participé à la course dans les années 2020, prouvant qu’avec la bonne préparation, même une personne peu habituée à l’endurance peut relever le défi du Badwater. De même, des professionnels de tous les secteurs, du tableau de bord des entreprises à la réforme des retraites, ont tenté leur chance dans la Vallée de la Mort.

Cependant, il faut garder à l’esprit que le Badwater n’est pas une course pour tout le monde. Les conditions extrêmes nécessitent une préparation physique et mentale intense. De plus, la course a un impact sur l’environnement de la Vallée de la Mort, connue sous le nom de Death Valley en anglais. Les organisateurs s’efforcent donc de minimiser l’empreinte carbone de l’événement et d’encourager les participants à faire de même.

Le cadre de la course : Le parc national de la vallée de la Mort

Le Badwater 135 se déroule dans le parc national de la vallée de la Mort, un lieu à la fois impressionnant et impitoyable. Le parc est célèbre pour ses paysages arides et ses formations rocheuses uniques. Les coureurs traversent des lieux emblématiques du parc, comme Salt Creek, Furnace Creek et Stovepipe Wells.

Le parcours débute à Badwater Basin, le point le plus bas des États-Unis. De là, les coureurs grimpent jusqu’au mont Whitney, le point le plus élevé de la côte ouest des États-Unis. Cela signifie que les participants doivent non seulement affronter les défis habituels d’un marathon, mais aussi gérer les effets de l’altitude.

De plus, la course se déroule en juillet, au moment où les températures dans la vallée de la Mort sont les plus élevées. Cela ajoute une difficulté supplémentaire à l’épreuve. Les coureurs doivent donc être préparés à affronter une chaleur intense tout en gérant leur effort pour une course de 217 kilomètres.

Conclusion

Participer au marathon de la Vallée de la Mort, ou Badwater 135, est un véritable défi, tant pour le corps que pour l’esprit. Ce n’est pas un événement à prendre à la légère. Les conditions de course sont extrêmes, et la préparation nécessaire est intense.

Que vous soyez un athlète aguerri, un amateur passionné, ou même une célébrité comme Tom Hanks, la clé pour survivre à cette course est la préparation et le soutien d’une équipe dédiée. Qu’il s’agisse de gérer l’hydratation, la nutrition ou le moral, chaque aspect de la course doit être pris en compte.

En fin de compte, participer au Badwater est une expérience exceptionnelle qui vous pousse à repousser vos limites. C’est une course qui teste votre volonté, votre force et votre détermination. Et si vous êtes prêt à relever le défi, elle peut aussi être une aventure inoubliable. Alors, êtes-vous prêt à affronter la Vallée de la Mort ?